Belgian English Cocker Club

- Intro
- Conseil d'Administration
- Commissions
- Reglement
- Formulaires
- Historique
- Standard
- Couleurs
- Éleveurs
- Chiots
- Étalons
- Galerie
- Reglement
- Show
- Journée Jeune Cocker
- Promenade
- Divers
- Info
- Salons de toilettage
- Liens
- Publicité


Historique du Cocker Anglais

Le Cocker Spaniel Anglais peut se vanter d’une longue histoire, bien que son nom actuel soit relativement récent et qu’autrefois il n’était connu que sous le nom générique de Spaniel....

Le Spaniel est depuis très longtemps un chien de chasse et spécialement de gibiers à plumes. Le « chien d’Oysel » était déjà mentionné à la Maison Royale « Anjou – Plantagenêt » (1154-1399), deux espèces de chiens d’Oysel étaient utilisés pour la chasse au faucon et aux rets (filets utilisés pour la chasse). On retrouve des traces de différents élevages de cette époque.La tache du chien d’Oysel était de débusquer et de faire s’envoler le gibier à plumes afin que le faucon, perché en attente sur le poing revêtu d’un gant de cuir du fauconnier, puisse l’attaquer. A la chasse aux rets sa tâche était différente, on pouvait lui apprendre à pointer et se coucher devant le gibier de façon à pouvoir tirer les rets sur le gibier sans emprisonner le chien. En plus de ces deux tâches tout à fait différentes on pouvait également le dresser à aller se positionner ou se coucher devant le gibier, pour permettre au fauconnier, d’un endroit bien précis, d’envoyer son faucon qui grâce à cette collaboration, avait même la possibilité d’attraper des lapins et des lièvres.

L’empereur Friedrich II (1215-125O) a écrit en latin son « Dearte venandi cum avibus » manuel de la chasse au faucon. Cette façon de chasser était particulièrement pratiquée à la renaissance (16ème siècle). Mais l’invention de l’arme à feu a repoussé ce procédé de chasse et ainsi changé la tâche des chiens. Ces chiens ont été décrits et représentés, d’une taille petite à moyenne, à long poils et souvent à la queue coupée. Il y a encore des peintures et des gravures de cette époque, une des représentations les plus anciennes est celle du père d’Alexandre le Grand (vers 350). Nous en avons trouvé des descriptions au Sud du Pays de Galles dans des Arrêtés du Roi Howells le Bon (948), le nom Spaniel y est textuellement mentionné sous l’orthographe « Spaynell ».

L’orthographe actuelle apparaît dans « Le rêve d’une nuit d’été » de Shakespeare en 1594. Il est difficile de savoir d’où vient le nom Spaniel. Certains pensent à une origine étymologique p.ex. « Espanholz, espagnol, espagneul, spaniël, spanjoel ou spanjool : le chien d’Espagne. D’autres pensent au nom « Span » qui signifie chez les Carthaginois « lapin ». En débarquant d’Afrique du Nord ils ont remarqués qu’il y avaient beaucoup de lapins et ont donc baptisé le pays « Spanje », et par conséquent les chiens qui les chassaient des Spaniels. Mais il y a plus de probabilité que le terme « Cocker » découle de « Cocking » qui serait lui-même inspiré de « Woodcock », (bécasse en anglais), ce nom circula de plus en plus dès 1800.

Il est clair que sa capacité à pouvoir chasser le gibier dans une végétation touffue fut un élément primordial pour le Spaniel qui se distinguait également par ses capacités au travail à l'eau. Au début du 14ème siècle, on distinguait les spaniels selon leurs spécialités « Creeping, Setting, ou Springing ».

Au 19ème siècle il y eu une subdivision suivant le poids. Les spaniels dépassant le poids de 25 livres anglaises étaient classés dans la catégorie Field Spaniel et les plus légers en Cockers Spaniel. Cette décision fut confirmée par le Kennel Club Anglais en 1893, neuf ans plus tard la première nomenclature du standard de la race était éditée. Le Colonel Claude Cane, membre du Kennel Club Anglais, coauteur de l’ouvrage « The Sporting Spaniel » avec Mr James Farrow, a mis fin au classement par poids. Les deux races, Field Spaniel et Cocker Spaniel, furent reconnues pour leurs caractéristiques.

Une ère nouvelle s’annonce alors pour le Cocker Spaniel. Mr Lloyd fonda en 1875 son élevage sous l’affixe « Of Ware », très connu dès cette époque et perpétué avec succès par son fils Mr H.S. Lloyd. Il était propriétaire du renommé Cocker Spaniel noir « Broadcaster of Ware » qui était un descendant de Obo appartenant à Mr James Farrow connu comme réformateur du Spaniel, mais comme l’écrit Mr C.A. Phillips dans le « The Sporting Spaniel », n’estimait pas nécessaire d’informer le public de ses secrets d’élevage.

Il est certain que les chiens de Mr J. Farrow servirent de modèles pour déterminer les termes du premier standard de la race. La femelle pluricolore : « Sandy Obo », avait déjà quelques ressemblances avec le type actuel, le dos plus court et les pattes plus longues. Mr James Farrow fut le fondateur du premier club de cocker en Angleterre en 19O2 et les premiers Spaniels furent élevés par des chasseurs.

Depuis 1870 il y eut un revirement et peu à peu le cocker devint un chien de compagnie. D’autres pensent que la première exposition canine qui eut lieu à Newcastle (Angleterre) en 1859, fut à l’origine de ce revirement. Il est évident qu’il y avait, de la part du grand public, un intérêt croissant pour cette race possédant une variété importante de couleurs de robe. A tour de rôle les différentes couleurs ont été favorites, le noir puis le doré ensuite les pluricolores, mais c’est son caractère qui fut l’élément décisif, aussi bien pour les éleveurs que pour les particuliers. Bien que l’utilisation du cocker pour la chasse ait fortement diminué et que l’élevage par des chasseurs ait pratiquement disparu, il y a toujours des éleveurs qui tiennent compte de ses aptitudes naturelles.

Jos Geenen



home top



Cocker




Webmaster: R. Feyaerts
© copyright 2008-2015
Belgian English Cocker Club